Un début d’année difficile...


2015 a démarrée dans les difficultés. J’ai commencé par avoir beaucoup de toux, notamment la nuit ce qui a été très problématique pour dormir. Après un séjour aux urgences du Centre Léon Bérard et des examens, le médecin m’a explique qu’il s’agissait de complications liées à la radiothérapie ce qui arrive parfois. J’ai du coup passé les 15 premiers jours de janvier en hospitalisation à domicile (infirmière matin et soir pour injections de corticoÏdes et antibiotiques à forte dose) afin de soulager ces effets. Tout ceci avec une première cure de Taxotère le 7 qui s’est moyennement passée (produit agressif dans ses effets les jours qui suivent). 

Depuis le 19 janvier, je suis reparti sur le protocole de chimio Gemzar/Taxotère de la même façon qu’avant ma radiothérapie sur 3 semaines de cycle  (1 semaine Gemzar, la semaine qui suit Gemzar/Taxotère, la semaine suivante repos). 

Les difficultés semblant vouloir s’acharner sur moi, le soir même (lundi 19) j’ai passé une partie de la nuit aux urgences de St-Luc / St-Joseph car du sang est apparu au niveau de mon PAC ainsi que des douleurs. Les urgences ne pouvant effectuer certains examens adéquats, ils m'ont envoyé le lendemain au Centre Léon Bérard pour des examens approfondis. Il s’avère qu’il y a des fuites au niveau du PAC et qu’il faille le changer ce qui n’a rien d’agréable (opération chirurgicale dont j’ai un souvenir cuisant lors de la pose en 2011).

Par ailleurs, il est prévu un scanner de contrôle le 6 février prochain et j’aurai ensuite rendez-vous avec le Professeur Ray-Coquard le 11 février (date de mon anniversaire…).

Ces épisodes récents nous ont particulièrement fatigué (ma femme, ma fille et moi) car ils ont généré beaucoup de stress et d’angoisse en plus des cures de chimio.

© Pierre-François TRIBOULIN 2015