Chimiothérapie en pause, radiothérapie prévue


La radiothérapie étant incompatible avec le GEMZAR il est nécessaire de prévoir un délai entre la dernière cure de GEMZAR et le début des rayons. La première séance aura lieu le 24 octobre. Afin de préparer ces séances et pour une grande précision, j’ai effectué un scanner de repérage/simulation au Centre Léon Bérard le 30 septembre. Lors de cette examen, des repères sont « dessinés » sous forme de points-tatouages sur le corps du patient. Bien sur ces « tatouages »  s’enlèveront avec le temps.

Afin de ne pas laisser de répit à la tumeur entre la dernière chimio et le début de la radiothérapie, j’ai effectué une chimiothérapie à base de taxotère le 29 septembre. Comme habituellement les effets secondaires sont difficiles et durent un moment. Entre les douleurs musculaires, nerveuses, les maux de tête et les spasmes, c’est un vrai calvaire!

J’ai effectué par ailleurs un nouvel exeamen cardiologique (échographie cardiaque + electrocardiogramme). Rien de plus n’a été découvert quand à l’origine de ma péricardite…

En attendant le début de ma radiothérapie il m’a été prescit du kiné à domicile afin de m’aider à gérer les difficultés respiratoires et la perte musculaire liée aux corticoïdes à forte dose.

Concernant la radiothérapie, étant donné que ma tumeur est placée à proximité d’organes vitaux (moelle épinière, oesophage, coeur), ce sera une tomothérapie, technique permettant de mieux cibler et de d’adapter avec grande précision la dose de rayon délivrée.

© Pierre-François TRIBOULIN 2015