Evolution

Consultation


J’avais rendez-vous ce vendredi 22 Août au Centre Léon Bérard avec le Dr Ray-Coquard pour faire le point sur la situation actuelle et envisager la suite. 

Afin de pouvoir contrôler l’efficacité du protocole de chimiothérapie GEMZAR/TAXOTERE un scanner de contrôle est prévu pour le 10 octobre prochain. Je reverrai alors le la cancérologue en consultation le 15 octobre pour faire le point. En attendant, nous avons envisagé comment faire face aux effets secondaires qui seront de plus en plus compliqués à gérer jusque la.

Le Dr Ray-Coquard m’a ensuite proposé d’intégrer « PROFILER » une étude visant à déterminer le profil génétique et immunologique de ma tumeur (à partir de la pièce opératoire de 2011 ou de la biopsie faite cette année) afin éventuellement de trouver un traitement ciblé adapté. 

Cette consultation m’a rassuré en apportant des réponses claires à mes questions et en montrant une fois de plus que je suis entre de très bonnes mains. Je retourne maintenant un peu plus serein ce lundi 25 Août en chimio pour ma perfusion de GEMZAR…

GEMZAR/TAXOTERE, l’enfer des effets secondaires


Depuis la perfusion de lundi dernier (11 Août) les effets secondaires apparaissent progressivement et sont de plus en plus difficiles à gérer. Cela a commencé mardi-mercredi par de légers troubles digestifs. Depuis cela ne fait que s’amplifier. Par ailleurs depuis jeudi des douleurs musculaires/articulaires multiples font leur apparition. Sans oublier l’apparition de problèmes de peau liés au Gemzar et les difficultés respitatoires qui continuent… Vivement que cela se calme car c’est très dur.

C’est vraiment lorsque tous les effets liés aux traitements agressifs de la chimiothérapie apparaissent qu’on donne plus facilement un visage à cette maladie qui nous ronge de l’intérieur. Certes il y a avait jusqu’à présent certains effets liés à la tumeur mais la je me sens faible, en situation physique dégradée et totalement impuissant, à la merci des médicaments.

GEMZAR/TAXOTERE


J’ai effectué ma deuxième cure de chimiothérapie sur le protocole Gemzar/Taxotère ce lundi 11 Août. Comme la dernière fois, j’étais attendu pour une consultation avant la sécance. Toute la semaine précédente j’avais des difficultées respiratoires, notamment la nuit. Le médecin m’a donc prescrit de la Ventoline pour soulager ces effets.

J’ai ensuite attaqué la perfusion de GEMZAR + son lot de médicaments pour calmer les effets secondaires (ZOPHREN = anti-nauséeux, corticoïdes). Ensuite m’a été perfusé le TAXOTERE.

Cette fois ci j’avais une grosse fatigue « écrasante » et j’ai dormi / somnolé le temps de la cure, incapable de faire autre chose.

En sortant de la cure j’étais plus fatigué que la dernière fois, des vertiges, je me sentais très faible… En rentrant chez moi je suis allé directement me coucher. Au moment ou j’écris, cela fait deux jours que j’ai été perfusé et je sens nettement plus la fatigue que la dernière fois, je me sens faible et j’ai régulièrement des spasmes douloureux. J’espère que les effets secondaires ne vont pas trop continuer de se déclarer et s’amplifier. C’est difficile et je commence sérieusement à avoir du mal à faire face même si je fais tout pour tenter de prendre le dessus et de m’accrocher pour ma femme, ma fille, ma famille qui sont mes moteurs de vie.

GEMZAR


J’ai effectué ma première cure de chimiothérapie à base de Gemzar ce lundi 4 Août. En arrivant au centre de soins ambulatoires du centre Léon Bérard j’étais attendu en consultation avec un interne pour me présenter les modalités de ce nouveau protocole. Les choses seront légèrement différentes de ce qui m’avait été annoncé lors de la consultation du 31 juillet :

1 perfusion de GEMZAR à J1 ; 1 perfusion de GEMZAR en association avce du TAXOTERE à J8 et on recommence un nouveau cycle à J21.

J’ai donc ensuite attaqué la perfusion de GEMZAR + son lot de médicaments pour calmer les effets secondaires (ZOPHREN = anti-nauséeux, corticoïdes)…

L’hospitalistion de jour est très différente des précédentes (sur plusieurs jours). On est placé dans des box ouverts le temps des perfusions. Un peu contraignant au niveau de l’intimité mais cela reste supportable car sur la journée. Une collation très correcte est donnée le midi (j’en profite pour rendre de nouveau hommage aux équipes de restauration collective du Centre Léon Bérard). 

Comme toujours le personnel hospitalier est aux petits soins pour les patients et ça aide vraiment à faire "passer la pilule"…

En sortant de la cure j’étais bien fatigué, des vertiges… Maintenant reste à voir ce que vont donner les effets secondaires. J’appréhende d’autant plus ceux de lundi prochain lorsque les 2 produits seront cumulés car la réputation du Taxotère est d’être un produit plutôt bien agressif…

© Pierre-François TRIBOULIN 2015