Evolution

Première chimio


Je suis entré au Centre Léon Bérard Mercredi 11 juin pour ma première cure de chimio à base de Yondélis (Trabectedine). Avant d’aller dans le service 3B Nord pour l’hospitalisation, j’avais une FEV cardiaque (avec injection de produit radioactif) afin de vérifier que tout était bon pour démarrer la chimio. Le point négatif de cet examen comme de tous ceux avec injection de produits radioactifs est que je dois éviter tout contact avec mon bébé pendant 24… Ce qui est très long pour elle et pour moi.

A 11h, j’ai donc été hospitalisé et tout s’est rapidement enchaîné. La chimio a été commandée à la pharmacie du centre et à 14h mon PAC était connecté à la perfusion de Yondélis (pour 24h  ainsi qu’à un antiémétique et une poche d’hydratation). Au début peu d’effets sont apparus à cause du faible débit de diffusion du produit (24ml/h) mais au cours de la nuit les nausées sont apparues ainsi que divers effets (douleurs musculaires, fatigue, difficultés à dormir…). Tous ces effets secondaires ont rapidement été pris en charge par les équipes du CLB qui ont été très réactives. Je profite de ce blog pour leur rendre hommage.

Le lendemain, la perfusion s’est terminée à 14h et à 15h je pouvais rentrer chez moi bien fatigué mais avec des effets très différents des chimios de 2011. 

La seconde chimio aura lieu le 2 juillet au CLB. En attendant il m’a été prescrit tout une batterie de médicaments pour faire face aux effets secondaires (baisse des globules blancs, antiémétique, prises de sangs hebdomadaires car le yondélis a des effets sur le bilan hépatique.).

Plan de bataille


Vendredi 6 juin j’avais rendez-vous avec le Dr Ray-Coquard. Elle m'a indiqué les résultats de biopsie. La tumeur semble être composée du même type de cellule que celle de 2011. Il s’agit donc de Léiomyosarcome. Dans ce contexte, il est retenu qu’il s’agit d’une métastase bien qu’atypique. 

Elle m’annonce qu’il faut démarrer les traitements le plus rapidement possible. On commencera par une chimiothérapie à base de Yondélis (Trabectédine). Ce médicament est utilisé en cas d’échec du traitement par les agents classiques du type de  ceux de ma première chimiothérapie de 2011. La durée du traitement sera de 6 mois à 1 an en fonction de son efficacité à raison d’une cure tous les 21 jours. Pour commencer on fera 3 séances et on contrôlera l’efficacité. Si cela fonctionne on continuera sur ce produit. Si cela échoue, d’autres molécules seront testées. 

Selon l’évolution de la tumeur une opération chirurgicale sera plannifiée et d’autres traitements seront envisagés en fonction de la situation. En fait, on navigue à vue en espérant que les traitements soient efficaces…

Je ferai donc ma première cure de chiiothérapie au Yondélis la semaine du 9 juin. La bataille est lancée…

© Pierre-François TRIBOULIN 2015