Evolution

Remonter la pente et faire face


Le 2 mars on m'a posé un nouveau PAC. L’opération s’est bien passé. J’étais stressé car ce geste bien que peu risqué reste assez impressionnant. Le 4 mars j’avais rendez-vous au CLB pour un scanner afin de contrôler à la fois l’évolution de ma pneumopathie et de la tumeur. La pneumopathie a presque disparue et la tumeur est restée stable. Le lendemain (5 mars) j’avais rendez-vous avec le Professeur Ray-coquard. Etant donné mon état de santé toujours très bas, de la toux et de la fièvre régulièrement elle a décidé de m’hospitaliser pour quelques jours afin de trouver la cause de tous ces désagréments. J’étais donc hospitalisé au RDC B nord pour différents examens y compris une fibroscopie. Après analyses et un traitement sous antibiotiques les choses sont rentrées dans l’ordre progressivement.

Le 2 avril j’avais rendez-vous avec le Professeur Ray-Coquard pour faire le point suite à tous ces évènements infectieux et discuter de la suite des traitements. Etant donné mon état toujours immuno-déprimé et la stabilité de la tumeur il a été décidé de me laisser « récupérer » au niveau immunitaire tout en surveillant la tumeur. Un scanner de contrôle est donc prévu le 13 mai prochain ainsi qu’une consultation dans la foulée. En effet il serait trop risqué actuellement de repartir sur des traitement lourds. Ceux-ci auraient plus pour conséquences de m’affaiblir davantage, entraîner d’autres effets infectieux graves et surtout compromettraient une chimio lourde en cas de besoin.

© Pierre-François TRIBOULIN 2015